LES TÊTES FORTES
5500 boulevard des Galeries,
Local 110, Québec, Qc, G2K 2E2
RESEAUX SOCIAUX
Besoin d’informations ?

info@tetesfortes.ca

581-704-5606

HORAIRE

Du lundi au vendredi
8h à 20h

POUR NOUS JOINDRE

Disponibilités





Veuillez noter qu’une réponse vous sera acheminée dans un délai de 24 à 48 heures ouvrables. Merci de votre compréhension.

Trouble de modulationSENSORIELLE

Au tableau, l’enseignante explique le problème écrit présenté lors du dernier examen. « Un jeu d’enfant ! » vous dites-vous. Vous prenez malgré tout votre crayon et ouvrez votre cahier sur une nouvelle page blanche. Vous sursautez en apercevant, à quelques pupitres de vous, des milliers de petites puces d’apparence identique, qui semblent survoltées.La première puce semble surexcitée; elle se gratte constamment, lance des regards inquiets autour d’elle, sursaute dès que l’enseignante prend la parole. La seconde, au contraire, semble ralentie et peu présente.

Elle lutte contre le sommeil et se secoue la tête pour suivre les explications. Progressivement, vous vous rendez compte qu’il y a un lien direct entre vous et les puces ; votre perception des stimuli extérieurs est en parfaite symbiose avec celle de la première puce ; les coutures des bas sur vos mollets sont intolérables, les jeans sur votre peau ont l’effet de papier sablé, votre ceinture vous serre trop, le néon produit un bruit désagréable et sa lumière vous éblouit complètement.

Le simple effleurement d’un étudiant appelé à l’avant vous rend inconfortable et les mouvements des amis sont étourdissants. Vous voudriez fuir la classe, mais il est impossible de le faire avant la récréation. Vous tentez de vous contrôler, de réduire cette anxiété en prenant de grandes respirations. Heureusement, vous y arrivez. Même un peu trop ! Le calme qui vous investit, lorsque ces petites créatures vous laissent un peu tranquille, se transforme bientôt en fatigue extrême ! Alors que vous vous demandez quelle peut être l’origine de ce brusque changement, vous comprenez rapidement que votre état d’âme correspond exactement à celui de la seconde puce.

Le néon n’est pas assez lumineux, la voix de l’enseignante est endormante, la leçon au tableau est un fouillis d’inscriptions trop complexes. Il faut absolument vous secouer pour sortir de cette stupeur !  Vous vous secouez la tête, mâchez votre crayon, claquez la langue dans le but de vous garder réveillé. Cela agace bien entendu vos compagnons de classe qui vous ordonnent d’arrêter. Désemparé, vous vous demandez comment il vous sera possible de lutter contre le sommeil si on vous enlève les seuls outils qui vous permettent de le faire…

Vous reconnaisez votre enfant au travers de cette histoire?

Défilez la page pour en connaitre plus sur le trouble de modulation sensorielle!

Le trouble de modulation sensorielle
C’est quoi?

L’environnement qui nous entoure comporte de nombreux stimuli sensoriels. Nos sens reçoivent ces stimuli et envoient l’information à notre cerveau afin qu’il les analyse. Pour la majorité d’entre nous, le cerveau filtre adéquatement les informations sensorielles reçues afin de conserver seulement celles qui sont pertinentes. Par exemple, lorsque nous sommes au restaurant et que nous discutons avec une autre personne, nous réussissons à demeurer concentrés sur la conversation, malgré les gens qui parlent à proximité et les stimuli présents dans le milieu (lumière, déplacement des gens, bruit des voitures qui circulent à extérieur).

Cela dit, pour certains jeunes, les bruits ambiants et les stimuli visuels capteront davantage leur attention et les distrairont par exemple des explications données par l’enseignante. En effet, bien que leurs sens fonctionnement adéquatement, leur système nerveux central (cerveau) ne traite pas correctement les informations sensorielles reçues. Certaines seront perçues plus intensément qu’elles ne le sont réellement et d’autres passeront inaperçues.

Ils peuvent donc se sentir « agressés » par certains stimuli (hypersensibilité) et peuvent ne pas en remarquer d’autres (hyposensibilité) pourtant perçus par la plupart des gens. Afin d’atteindre un équilibre et d’être confortable dans leur environnement, ces jeunes développeront des stratégies afin de combler leurs besoins sensoriels. Certains tenteront d’éviter les stimuli qui sont « irritants » pour eux, alors que d’autres rechercheront constamment les stimuli puisqu’ils les perçoivent peu. Un enfant peut présenter une hyposensibilité pour certains sens et une hypersensibilité pour d’autres. L’intensité des particularités sensorielles peuvent varier dans le temps et les différents milieux de vie de l’enfant. Elles sont également influencées par certains facteurs (fatigue, stress, état de santé).

Lorsqu’on soupçonne la présence de particularités sensorielles chez l’enfant, il est important de procéder à une évaluation afin de documenter précisément le profil de l’enfant par le biais de questionnaires remplis par les parents et d’observations cliniques. De par sa formation, l’ergothérapeute détient les compétences cliniques pour évaluer les habiletés motrices, sensorielles et perceptuelles de l’enfant et déterminer leurs impacts fonctionnels, dans le but de suggérer des activités adaptées à ses besoins et ainsi favoriser son développement optimal, son autonomie et son bien-être.

Comment la cibler?

  • Est inconfortable ou fait une crise lors du bain
  • Fait une crise qu’on lui coupe les ongles ou les cheveux
  • Grimace ou tente d’éviter de ses brosser les dents
  • Refuse plusieurs aliments en raison de leur goût, texture ou odeur
  • Porte fréquemment ses vêtements ou ses doigts à sa bouche
  • Touche à tout, « joue » constamment avec son crayon
  • « Se balance » sur sa chaise en classe
  • Est facilement distrait par les bruits ambiants
  • Évite de toucher à certaines textures, n’aime pas avoir les mains sales
  • Est inconfortable dans les hauteurs (ascenseurs, escaliers, module de jeux)
  • Exprime un inconfort démesuré en raison des étiquettes sur les vêtements
  • Présente des réactions aversives à la texture de certains aliments trop mous ou trop croustillants (ces enfants peuvent éventuellement développer une importante sélectivité alimentaire)
  • Est dérangé par le toucher des personnes, surtout lorsqu’inattendu

Vous croyez reconnaître
VOTRE ENFANT?
Écrivez-nous !