LES TÊTES FORTES
5500 boulevard des Galeries,
Local 110, Québec, Qc, G2K 2E2
RESEAUX SOCIAUX
Besoin d’informations ?

info@tetesfortes.ca

581-704-5606

HORAIRE

Du lundi au vendredi
8h à 20h

POUR NOUS JOINDRE

Disponibilités







Veuillez noter qu’une réponse vous sera acheminée dans un délai de 24 à 48 heures ouvrables. Merci de votre compréhension.

LeTDAH

Vous vous retrouvez maintenant au beau milieu d’une classe, entouré d’élèves du même âge que votre enfant. Ceux-ci ne semblent pas remarquer que votre différence d’âge, y compris l’enseignante qui n’en fait aucun cas. Celle-ci est plus jeune que vous, ça vous fait étrange…

Au tableau, l’enseignante entame une leçon d’algèbre. Il y a bien longtemps que vous n’avez pas mis le nez dans cette matière et vous espérez sincèrement que la mémoire des équations et des polynômes vous revienne rapidement.

Vous essayez de mettre de l’ordre dans ce que vous voyez au tableau lorsque, intervenant par-dessus l’exposé de l’enseignante, quelqu’un s’exprime à voix haute: « Ah, il y a des triangles aussi sur la tapisserie de ma chambre à coucher!»

Vous vous retournez et apercevez à votre droite une créature dont les trois têtes discutent entre elles, une par- dessus l’autre. La deuxième, en pointant la fenêtre, ajoute que les triangles de la tapisserie sont bleus et verts, comme la pelouse et le ciel dehors. Vous constatez par vous-même en regardant par la fenêtre. Le parc verdoie effectivement sous ce ciel bleu d’un magnifique mois de mai…

«Oh !, s’écrie la troisième tête, vous voyez l’écureuil ?» Vous balayez un instant le parc du regard et localisez la petites bête à la base d’un arbre, qui entasse des noix dans sa bouche.«Ouaah ! Avez vous vu la grosseur de ses joues?», dit la première tête. «Il va battre un record Guiness!», ajoute la deuxième tête. Et vous en venez vous- même à vous demander comment l’écureuil peut avoir autant d’espace de rangement dans sa bouche lorsque vous réalisez soudainement que vous avez complètement perdu le fil de la leçon et qu’il est malheureusement hors de question de demander à l’enseignante de répéter. Vous savez son intolérance pour les élèves qui ne sont pas à leurs affaires!

Le TDAH
C’est quoi?

Le TDAH est un trouble neurologique. Les personnes qui en sont atteintes éprouvent de la difficulté à contrôler leur comportement et/ou à maintenir leur concentration. Généralement diagnostiqué durant l’enfance, ce trouble continue très souvent à se manifester à l’âge adulte.  La sévérité des symptômes varie d’une personne à l’autre.

Un enfant souffrant du déficit d’attention sans hyperactivité passe souvent inaperçu puisqu’il semble simplement être « dans la lune » ou alors considéré comme faisant preuve d’un manque de volonté ou d’intérêt.

Les enfants et adolescents ayant un TDA(H) ont souvent une émotivité en « dents de scie » ce qui les fait passer d’un état affectif à un autre rapidement. L’intensité des émotions peut en complexifier l’expression. Les plus jeunes seront, par exemple, facilement excitables et auront du mal à se contenir ce qui se solde souvent en « crises » dont l’intensité surpasse la gravité du contexte déclencheur. Les plus vieux sont souvent décrits comme irritables et enclins à se fâcher plus facilement.

Le TDA est d’origine neurologique. Il n’est donc pas causé par un retard intellectuel, un déficit sensoriel (trouble de vision ou de l’audition), un manque de volonté, de motivation ou un problème d’ordre psychosocial. De plus, ce trouble n’est aucunement lié à une éducation inadéquate de la part des parents, à une immaturité ou à un besoin affectif non comblé. Ainsi un surcroît d’effort de la part de l’enfant atteint de TDAH pour mieux se contrôler ne suffira pas à l’éliminer ou à le corriger. Il en est de même du sport qui ne guérit pas, mais qui permet à ces enfants à la fois de libérer un surplus d’énergie, de développer les habiletés sociales, d’améliorer la coordination, freiner l’impulsivité et améliorer la concentration. La pratique régulière d’une activité encadrée contribue aussi à la mise en place d’une routine quotidienne organisée et structurée hautement salutaire pour ces enfants. Le TDAH est donc un trouble chronique qui touche 5 % à 10 % des enfants, à des degrés divers, et qui persiste chez 50 % de ceux-ci, une fois adulte.

Près de 70 % des causes du TDAH est d’origine génétique. En effet, la majorité des enfants qui en sont atteints ont au moins un membre de leur famille qui en souffre aussi (que celui-ci soit ou non diagnostiqué). Parallèlement, certaines variables peuvent en augmenter les risques, en raison des impacts probablement sur le développement neurologique :

  • violent choc à la tête;
  • méningite d’origine bactérienne;
  • prématurité;
  • manque d’oxygène à la naissance;
  • mère qui consommait alcool, cigarette, drogues ou autres substances durant sa grossesse.

Le TDAH, malgré les difficultés qui peuvent l’accompagner, n’est pas qu’un handicap à compenser. En effet, les jeunes affectés par le TDAH disposent souvent d’une intuition particulièrement affinée leur permettant de percevoir les atmosphères. Ils sont également dotés d’un processus de pensée très rapide soit la pensée par images, cinq à sept fois plus rapide que la pensée linéaire verbale. Ils sont naturellement capables de penser en dehors du cadre et de porter facilement un regard créatif sur les choses… Cette propension à la pensée divergente constitue un avantage précieux pour celui ou celle qui parvient à canaliser son énergie et comprendre son mode de fonctionnement unique. Le défi des enfants atteints d’un TDAH est donc d’apprendre à travailler avec leur personnalité, pour profiter de cet avantage que leur confère leur cerveau particulier.

Comment la cibler?

1.Difficultés au niveau de l’attention

  • tendance à perdre ses choses et oublier facilement
  • porte difficilement attention aux détails
  • fait des fautes d’étourderie dans les devoirs, le travail ou d’autres activités
  • est facilement distrait par les bruits ambiants
  • semble être « dans la lune »
  • ne semble pas écouter lorsqu’on s’adresse à lui

2.Difficultés au niveau de l’organisation

  • attend à la dernière minute pour faire ses travaux
  • vit dans le désordre
  • a de la difficulté à gérer son temps, en souvent en retard
  • est incapable de planifier à long terme
  • oublie constamment des choses dans son sac d’école, son pupitre est en désordre
  • a tendance à s’éparpiller, a de la difficulté à organiser ses travaux ou ses activités

3.Présence d’hyperactivité chez certains enfants et adolescents

  • bouge constamment
  • remue souvent les mains ou les pieds
  • a de la difficulté à demeurer assis en classe; « gigotte » sur sa chaise ou se lève souvent
  • court ou grimpe partout
  • difficulté lors des transitions ou les moments d’attente;
  • semble maladroit
  • parle beaucoup (beaucoup !)

4.En ce qui concerne le niveau de l’impulsivité

  • agit rapidement, sans penser aux conséquences de ses actes;
  • coupe la parole;
  • veut tout, tout de suite;
  • évalue mal l’impact de ses gestes sur les autres ou sur sa sécurité
  • prend des décisions irréfléchies qui peuvent finir par nuire à ses relations avec les autres
  • fait constamment le  « clown »;
  • « prend beaucoup de place » et dérange les pairs

Vous croyez reconnaître
VOTRE ENFANT?
Écrivez-nous !