LES TÊTES FORTES
5500 boulevard des Galeries,
Local 110, Québec, Qc, G2K 2E2
RESEAUX SOCIAUX
Besoin d’informations ?

info@tetesfortes.ca

581-704-5606

HORAIRE

Du lundi au vendredi
8h à 20h

POUR NOUS JOINDRE

Disponibilités pour vous joindre





[recaptcha]



Veuillez noter qu’une réponse vous sera acheminée dans un délai de 24 à 48 heures ouvrables. Merci de votre compréhension.

Évaluation et intervention pour le TSA

L’évaluation pour confirmer un TSA constitue souvent l’aboutissement de plusieurs années d’inquiétudes concernant le développement de l’enfant. L’identification d’un TSA n’est pas simple. Elle implique de s’assurer que les difficultés découlent réellement de cette problématique et donc d’éliminer divers diagnostics différentiels possibles. C’est la raison pour laquelle l’évaluation s’appuie sur une démarche rigoureuse et structurée, mobilisant tous les intervenants impliqués dans la vie de l’enfant et dont les expertises communes augmentent la fiabilité du diagnostic.

Puisque l’autisme n’est pas une maladie, le diagnostic ne peut pas reposer exclusivement sur une démarche médicale, impliquant examens radiologiques ou tests en laboratoire, mais s’appuie plutôt sur une démarche évaluative rigoureuse, effectuées selon un protocole établi et réalisé par une équipe professionnelle des domaines de la neuropsychologie et de l’ergothérapie.

Le principal objectif est de documenter les lacunes sur le plan des comportements et de la communication sociale, typiques des tableaux de TSA, mais également de mieux comprendre les domaines qui devront faire l’objet de la rééducation. L’évaluation diagnostique qui est offerte à notre clinique se base sur les pratiques en cours dans les milieux hospitaliers spécialisés et respectent les lignes directrices de l’Ordre des Psychologues du Québec (OPQ).

Comment se déroule l’évaluation du TSA ?

Durant la première étape, une entrevue sera réalisée auprès des parents, permettant de les accueillir dans leurs préoccupations actuelles et cibler leurs attentes vis-à-vis de cette démarche clinique. Cette rencontre a également comme objectif de leur expliquer en quoi consistent les divers outils qui seront utilisés et de se renseigner à propos de leur compréhension de cette problématique ainsi que la manière dont elle affecte leur vie quotidienne. Notre équipe veillera également à recueillir les informations concernant l’histoire et le portrait développemental de l’enfant en lien avec le TSA, ce qui s’effectue par le biais d’une entrevue développementale standardisée (ADI-R).

Dans un second temps, une observation sera effectuée par l’ergothérapeute en classe ou au milieu de garde afin de préciser le fonctionnement quotidien de l’enfant. Grâce à ces observations et aux discussions avec les intervenants, l’ergothérapeute recueillera des informations dans les différentes sphères du développement de l’enfant (communication, socialisation, jeu, conduites rigides et intérêts stéréotypés). Cette visite constitue une étape importante de la démarche d’évaluation puisqu’elle permet de valider la concordance entre les observations cliniques et celles effectuées dans le milieu de vie de l’enfant, assurant ainsi l’établissement d’un profil précis de l’enfant. Lorsqu’une observation ne peut être réalisée dans le milieu, des informations seront recueillies par le biais de questionnaires et communications auprès des intervenants impliqués auprès de l’enfant.

L’évaluation de l’enfant en clinique se poursuit et consiste en la passation d’épreuves psychométriques qui visent à déterminer les capacités de l’enfant dans un ensemble de domaines liés au raisonnement et au traitement cognitif (compréhension verbale, organisation perceptive, mémoire à court-terme, vitesse de traitement…). Cette rencontre est suivie d’une séance d’observations standardisées (ADOS) qui vise à documenter les comportements particuliers de l’enfant en lien avec le TSA : ses habiletés de communication, de socialisation, de jeu, d’imagination, sa propension aux conduites rigides et aux intérêts stéréotypés. Une évaluation complémentaire peut parfois être recommandée afin de mieux cibler de possibles troubles associés (troubles de l’attention, d’apprentissage, du langage…) Cette démarche sera alors discutée et approuvée par les parents.

Les parents sont finalement rencontrés pour un bilan où les résultats de l’évaluation et le diagnostic leur sont transmis. Même si ceux-ci sont conscients des difficultés de leur enfant, la confirmation d’un diagnostic provoque toujours un choc et toute une gamme d’émotions : culpabilité, soulagement, tristesse, découragement, colère et inquiétudes multiples concernant la santé, le développement et l’avenir de leur enfant. Durant cette dernière rencontre, une attention particulière est ainsi réservée à les accueillir dans les diverses émotions ressenties, mais également pour prendre le temps de répondre à toutes leurs questions et préoccupations concernant entre autres la rééducation et les adaptations pédagogiques. Tous les documents associés aux programmes spécifiques d’aides financières leur sont remis ou alors complétés à leur demande.

Par ailleurs, lorsque des besoins ont été observés chez l’enfant, une prise en charge individualisée sera suggérée aux parents. De tels suivis pourront notamment être recommandés en ergothérapie dans le cas où les difficultés motrices et/ou les particularités sensorielles influencent significativement le fonctionnement de l’enfant, son autonomie et sa réussite scolaire. Des interventions peuvent également être suggérées en psychoéducation afin de stimuler les habiletés sociales, favoriser la gestion des émotions et limiter les comportements perturbateurs. Enfin, une rééducation peut être recommandée en orthopédagogie afin de faciliter les apprentissages scolaires ou en orthophonie afin de développer les habiletés pragmatiques et langagières.