LES TÊTES FORTES
5500 boulevard des Galeries,
Local 110, Québec, Qc, G2K 2E2
RESEAUX SOCIAUX
Besoin d’informations ?

info@tetesfortes.ca

581-704-5606

HORAIRE

Du lundi au vendredi
8h à 20h

POUR NOUS JOINDRE

    Disponibilités pour vous joindre





    [recaptcha]



    Veuillez noter qu’une réponse vous sera acheminée dans un délai de 24 à 48 heures ouvrables. Merci de votre compréhension.

    Syndrome dysexécutif

    Vous vous retrouvez maintenant au beau milieu d’une classe, entouré d’élèves du même âge que votre enfant. Ceux-ci ne semblent pas remarquer votre différence d’âge, y compris l’enseignante qui n’en fait aucun cas. Celle-ci est plus jeune que vous, ça vous fait étrange…

    L’enseignante s’active au tableau. Elle y rédige la table de multiplication du chiffre 7. Vous sursautez en entendant le fracas d’un coffre à crayon frappant le sol. En vous retournant, vous distinguez ce qui semble être un énorme amas de matériel scolaire, électronique, de décorations et d’outils en tout genre se promenant dans les rangées voisines. Arrivé à votre hauteur, vous voyez que tout ce fatras est transporté par un petit être à peine plus haut que votre chaise et qui semble avoir un intérêt marqué pour ramasser tout ce qui traine. Voyant que vous l’avez remarqué, la créature vous salue en soulevant son chapeau. Elle dépose son attirail comme si elle ouvrait boutique à côté de vous!

    L’enseignante se retourne et vous demande de retranscrire ce qui se trouve au tableau et d’y ajouter les réponses manquantes. Vous ouvrez votre pupitre pour y prendre votre cahier et votre coffre à crayons, mais malheureusement, vous n’y trouvez qu’un cube en plastique, un ressort et un rapporteur d’angle. Embêté, vous sortez et disposez le tout sur votre pupitre, l’air béat et un peu perplexe. En quoi ces objets vous aideront-ils à compléter l’exercice?

    La créature semble sensible à votre désarroi et, dans le but de vous aider, fouille dans son bazar en sort une brocheuse et vous la tend. Bien que touché par l’intention de votre curieux petit voisin, vous ne voyez toujours pas en quoi un tel outil saura vous aider!

    L’enseignante annonce avec un ton assuré, qu’elle ramassera les cahiers dans cinq minutes. Vous êtes tous deux paniqués, vous et la créature. Empressée, celle-ci vous tend d’autres outils dans l’espoir de vous aider : un ballon, un marteau, une passoire, une bougie, un entonnoir, une patte de lapin en porte-clé, une épingle à linge… un spinner, une balle anti-stress! Si cela ne s’avère d’aucune utilité pour votre tâche du moment, cela parviendra peut-être à vous calmer!

    En articulant lentement, vous lui demandez si par hasard elle n’aurait pas un simple “crayon” et une “feuille blanche” dans tout son matériel hétéroclite. Elle vous regarde un instant avec un regard embêté et vous donne un entonnoir et une pelote de laine. Vous mimez alors le geste d’écrire sur du papier. Elle se gratte la tête, puis, semblant traversée d’un éclair de génie, elle vous tend une lampe de poche et un élastique à cheveux…

    Les 5 minutes se sont écoulées. Sur votre pupitre: un véritable capharnaüm d’objets hétéroclites tout aussi inutiles les uns que les autres. Vous n’avez même pas pu commencer l’exercice. La tête entre les mains, vous abandonnez tout espoir de rendre un travail décent. Vous maîtrisiez pourtant si bien la table de 7.

    En savoir plus

    Description

    Les fonctions exécutives constituent un ensemble d’habiletés cognitives qui interviennent essentiellement dans les situations qui demandent de la réflexion et une adaptation à des situations nouvelles, inhabituelles et « non routinières ». Elles regroupent généralement les composantes suivantes : l’activation cognitive, la planification des tâches à accomplir (anticipation et réalisation logique), le maintien de l’attention et la surveillance de l’avancement des tâches jusqu’à la réalisation du plan, la flexibilité mentale (adaptation aux imprévus, correction des erreurs, passage d’une tâche à l’autre), le contrôle de l’inhibition (capacité à résister aux informations non pertinentes et aux comportements inadaptés ou automatiques) ainsi que la régulation des émotions.

    Anatomiquement, les fonctions exécutives siègent au niveau des lobes frontaux du cerveau (juste derrière le front). Elles impliquent le cortex préfrontal en interaction avec la plupart des aires cérébrales : aires motrices, aires sensorielles, cortex limbique (gestion des émotions), aires associatives postérieures, etc. Toutes les anomalies des fonctions exécutives, quel que soit le mécanisme les ayant provoquées, sont regroupées sous le terme de « troubles des fonctions exécutives » ou « troubles dysexécutifs ». Les dysfonctions observées peuvent résulter de l’atteinte du cortex préfrontal lui-même (comme c’est le cas suite à certaines maladies ou atteintes neurologiques) ou de l’atteinte des connexions le reliant aux autres structures cérébrales. Les troubles dysexécutifs sont identifiés en l’absence de retard mental. Chez l’enfant, il ne faut pas confondre immaturité et dysfonctionnement frontal. Les jeunes enfants (jusqu’à 4-6 ans) ont des comportements de type « frontal » car les lobes frontaux ne sont pas encore tout à fait matures. Il est donc « normal » qu’un enfant soit plus impulsif à 3 ans qu’à 10 ans.

    Comme pour d’autres difficultés développementales, les dysfonctions exécutives demandent à l’enfant un effort supplémentaire afin de compenser ses difficultés. Il en résulte dès lors d’une fatigue supplémentaire. La gêne est donc quotidienne, que ce soit au niveau des exercices à accomplir à l’école (difficultés de compréhension de l’énoncé, défaut de mémoire de travail, et difficulté à organiser son travail pour aboutir à la bonne réponse) ou au niveau de sa socialisation (comportement parfois inadapté à cause d’un défaut d’inhibition) et de son autonomie (difficulté à réagir de manière adaptée et à organiser sa vie hors de la routine). Les dysfonctions exécutives, par les difficultés qu’elles entraînent, peuvent également provoquer des sentiments de tristesse et d’autodépréciation, et ce peu importe l’efficience intellectuelle ou les autres capacités cognitives de l’enfant. Ces symptômes souvent inconnus sont régulièrement pris, à tort, pour de la mauvaise volonté, de la « lâcheté », de l’impolitesse, un manque de savoir-vivre, augmentant dès lors sa souffrance, son découragement et son impuissance.

    D’abord, il est important de savoir que des déficits au niveau de la flexibilité mentale (capacité de s’adapter aux imprévus) peuvent causer des difficultés à l’enfant pour changer de position. Ainsi, lors d’une intervention, il est important de faire comprendre à l’enfant que l’on est de son côté et il est également important d’être à l’écoute de sa position et de sa réalité. Il faudra lui faire remarquer que les autres personnes n’ont pas de raisons d’être contre lui. On parle généralement de deux types de profils du trouble dysexécutif : le premier qui affecte davantage les fonctions chaudes (orbitofrontal) et le deuxième, les fonctions froides (dorsolatéral).

    Les fonctions orbitofrontales correspondent au profil de cognitions chaudes qu’on peut également traduire par fonctions exécutives émotionnelles. Les fonctions chaudes servent à réguler les émotions (autorégulation), réduire l’impulsivité, diminuer l’inattention en évitant les distracteurs (inhibition) et aider au jugement social (cognition sociale). Un enfant atteint du trouble dysexécutif avec le profil orbitofrontal peut s’apparenter à l’enfant ayant un TDAH.

    Les fonctions dorsolatérales correspondent au profil de cognitions froides qu’on peut également traduire par fonctions rationnelles. Les fonctions froides sont l’initiation (la capacité à débuter une tâche de façon autonome), la flexibilité mentale (capacité à s’adapter aux imprévus), la planification et l’organisation.

    Comment apprivoiser ce monstre?

    Recommandations pour vos interventions

    Pour le profil orbitofrontal, les recommandations suivantes sont à suivre :

    • Faire verbaliser à l’enfant ses actions, cela lui permet de réaliser les impacts de ses comportements et de développer une meilleure conscience sociale.
    • Mettre des panneaux d’arrêts sur les portes et demander à l’enfant de penser à ses actions avant d’agir lorsqu’il voit les panneaux.
    • Réduire les distracteurs comme le matériel ou les objets non nécessaires à la réalisation d’une tâche.
    • Vous pouvez aussi aller voir la page des recommandations TDAH puisque ces deux troubles sont semblables au niveau des recommandations!

    Pour le profil dorsolatéral, les recommandations suivantes sont à suivre :

    • Favoriser une routine et un encadrement pour l’enfant. Cette routine peut être écrite quelque part dans la chambre de l’enfant afin de favoriser le roulement le matin par exemple.
    • Donner un signal pour le début d’une activité afin de favoriser son initiative. Par exemple, lorsqu’on veut que l’enfant se brosse les dents, on peut renverser un petit sablier. Le petit sablier est vu comme un signal de départ et de fin, ce qui permet à l’enfant de mieux situer la tâche dans le temps.
    • Lors d’un travail à faire, lui donner des consignes en étapes et s’assurer que l’enfant ne demeure pas dans une impasse. On peut lui donner une checklist des tâches qu’il a à faire en arrivant de l’école. La checklist doit se situer dans le champ visuel de l’enfant lorsqu’il entre dans la maison, cela lui permet de mieux planifier sa soirée!
    • Assister l’enfant lorsqu’il doit passer d’une activité à l’autre, par exemple du brossage de dents le matin à s’habiller. Cette façon de faire permet d’éviter les distractions. Les assister aux changements d’activités ou de tâches permet de compenser le déficit qu’on retrouve généralement chez le trouble dysexécutif, soit le déficit de « shifting ». Cette capacité de « shifting » est essentielle pour changer de tâche au moment opportun.
    • À l’école, la numérotation des documents et des feuilles facilitera l’adaptation. Le fait de numéroter les pages et les documents permet de favoriser une meilleure planification.
    • À l’école, autoriser l’usage de l’ordinateur pour l’écriture est une excellente manière de compenser la difficulté qu’entraîne l’écriture au niveau de la planification et du partage de l’attention entre ce qui doit être écrit et la calligraphie elle-même.

    Idées de jeu :
    Il est important de prendre en considération que les jeux ne sont pas des traitements magiques! Il faut jouer plusieurs fois de petites séances pour voir les effets.

    • Gogo Gelato, permet de travailler la résolution de problèmes et de planification.
    • Dr Eureka, permet de travailler l’organisation, la planification et la résolution de problèmes!
    • Pour les 8 ans et plus, Roller Coaster Challenge, permet de travailler la gestion de l’impulsivité et la résolution de problèmes.
    • Labyrinthe Magique, permet de travailler la mémoire de travail, la planification et l’organisation.
    • Sushi Dice, permet de travailler la flexibilité cognitive.

    Quelles sont les forces de ce monstre?

    Une force que l’on retrouve souvent chez nos enfants ayant le trouble dysexécutif c’est bien la curiosité! Ils sont toujours avares de comprendre et de connaître malgré leur maladresse dans leurs stratégies d’apprentissages. Les enfants ayant un trouble dysexécutif sont très souvent attachants autant dans leur façon d’entrer en relation que dans leurs questionnements.

    Forces en mots-clés

    • Curiosité
    • Attachants

    Pour le profil dorsolatéral, on observe souvent des enfants qui ne sont pas dérangeants. Ils sont posés et sereins. Ils ont beaucoup tendance à réfléchir sans trop verbaliser. Ce sont de vrais petits philosophes remplis de sagesse!

    Forces en mots-clés pour le profil dorsolatéral

    • Calme
    • Posé
    • Bonne capacité de réflexion
    • Sage

    Pour le profil orbitofrontal, ce sont souvent des enfants aventureux, spontanés qui sont ouverts à la nouveauté. Ils pensent de manière originale, ce qui peut vraiment leur permettre de se démarquer de leurs pairs!

    Forces en mots-clés pour le profil orbitofrontal

    • Aventureux
    • Spontané
    • Aime la nouveauté
    • Original

    Vous croyez reconnaître
    VOTRE ENFANT?
    Écrivez-nous !